La thrombophlébite superficielle est  une affection qui touche les veines se trouvant dans le réseau veineux superficiel. Elle apparaît rarement sous une forme sérieuse chez une personne et son traitement peut dans la plupart des cas très rapidement. Il se peut souvent que les personnes atteintes d’une thrombophlébite superficielle souffrent également d’une thrombophlébite profonde. Une évaluation médicale est ainsi souvent nécessaire. La thrombose veineuse superficielle est tout particulièrement réputée par sa bénignité totalement usurpée. C’est-à-dire qu’environ 10 % des patients présentant cette affection présentent une complication thromboembolique symptomatique après les trois mois. Cette sorte de maladie veineuse peut survenir soit sur de courts segments veineux, soit sur des veines variqueuses. L’on peut encore la retrouver au niveau des veines saphènes et, dans ce cas, elle peut devenir extensive.

Les symptômes de la maladie

Habituellement, la thrombose veineuse superficielle a un début lent. Cela se manifeste au niveau des veines superficielles, notamment par un secteur rouge et tendre. Ce secteur rouge peut en effet être constaté comme étant une inflammation produite suite à une veine superficielle. Par ailleurs, une tuméfaction en forme de bande, aussi chaude que douloureuse, peut avoir lieu au niveau de la zone correspondante au trajet de la veine. Ces symptômes peuvent s’intensifier lorsque la jambe est abaissée, par exemple lorsque la personne sort du lit le matin. La phlébite peut également se produire à l’endroit où une ligne intraveineuse périphérique a eu lieu. Les abords peuvent dans ce cas être endoloris et tendres, et ce, tout le long de la veine. En cas de présence d’une infection (très rare), les signes incluent une rougeur, une fièvre, une douleur, un gonflement jusqu’à l’éruption de la peau. La longueur du cordon inflammatoire douloureux peut varier d’un jusqu’à dix centimètres ou plus sur un trajet veineux. Ce cordon s’entourer dans bien des cas d’un placard de pyodermite au niveau de l’axe du cordon. Après la manifestation de la phase aiguë, la peau du patient peut se colorer en bistre orangé. Cette coloration dure longtemps, mais elle s’effacer très doucement après une certaine période. À la fin du stade d’évolution de la maladie, le cordon diminue de diamètre et se résume à un cordon fibreux. Il faut savoir noter qu’en cas d’une thrombose veineuse de la saphène interne, cela peut s’étendre en caillot flottant jusqu’au niveau de la crosse de la saphène. Au pire, cela arrive parfois à la veine fémorale sans qu’aucun signe clinique ne soit pas révélé. Pour le détecter, on peut toutefois recourir à l’ECHO DOPPLER veineux.

Comment traiter la thrombophlébite superficielle ?

Si votre examen médical affirme que vous souffrez d’une thrombophlébite superficielle et que vous être sain, cela n’a donc rient d’inquiétant. Dans ce cas, vous pouvez aller à la maison. Seulement, il est bien conseillé d’utiliser une contention élastique ainsi que des antidouleurs (anti-inflammatoires) pour soulager vos symptômes. Chez vous, vous pouvez surélever votre jambe. Sur la zone enflammée, vous pouvez appliquer des compresses chaudes 2 à 3 fois par jours. Plus concrètement, le traitement de cette affection superficielle consiste à prendre du repos. Toutefois, si vous présentez des risques d’être affecté par une thrombose veineuse profonde, votre médecin pourrait vous réaliser des injections de médicaments anticoagulants. Cela dure généralement une à quatre semaines. Une contention utilisant de bas ou bandages compressifs peut en outre être prescrit. Ceux-ci étant souvent posés par une infirmière. Enfin, s’il existe des récidives, le professionnel médical pourrait faire du « stripping », c’est-à-dire de retirer la veine qui est atteinte.

Add Comment

Required fields are marked *. Your email address will not be published.

Anti-Spam Quiz: